Actualités
Agrocarburants : l’UE vers un accord...

2 septembre 2008 : En réponse au besoin de garanties sur la qualité environnementale et sociale des agrocarburants, l'UE souhaite trouver un accord cette semaine.

L’enjeu est de taille pour le développement mondial des agrocarburants. Cet enjeu est entre les mains de la présidence française de l’Europe puisque c’est cette semaine que devrait se décider un accord sur la durabilité des agrocarburants.

Le 23 janvier 2008, les parlementaires européens avaient fait valoir la nécessité d’aboutir à des critères de durabilité plus importants concernant ces carburants d’un nouveau genre. Malgré cette esquisse de réponse qui lui était donnée, la société civile engagée contre les agrocarburants n’a pas baissé le ton. Celle-ci n’a pas cessé de réclamer la révision des objectifs chiffrés établis dans le cadre de la directive du Parlement européen relative à la promotion de l’utilisation d’énergies renouvelables.

A nos yeux, l’objectif en question, de 10% d’incorporation d’agrocarburants dans les carburants fossiles d’ici 2020, ne doit pas être amoindri. Les agrocarburants représentent une des solutions alternatives au pétrole les plus accessibles que nous ayons pour faire face à l’augmentation de la demande énergétique mondiale dans le domaine des transports. Le développement de ces technologies au potentiel immense est récent et leur évolution permanente.

Cette semaine, la question n’est pas uniquement de savoir de quoi sera composé le carburant des Européens d’ici une dizaine d’années, mais surtout de saisir l’opportunité de faire valoir l’importance d’une gouvernance environnementale solide aux résonances mondiales. Les conséquences de cet accord, quelles qu’elles soient, seront majeures pour les populations de nombreux pays producteurs d’agrocarburants, et particulièrement ceux du Sud pour lesquels ils représentent une piste de développement importante.

L’enjeu réel est de tirer l’industrie des agrocarburants vers l’innovation pour un développement durable. Cela passe par le maintien des objectifs chiffrés prédéfinis et la stimulation d’une évolution des procédés industriels par l’adoption de critères environnementaux et sociaux ambitieux. Il s’agit également de souligner les responsabilités des acteurs privés du secteur vers lesquels tous les regards doivent se tourner afin d’exercer une pression des consommateurs. L’imposition de normes contraignantes sur le produit représente un moyen efficace pour faire évoluer les habitudes de consommations tout en sensibilisant l’usager. D’ailleurs, l’UE prévoit, à terme, une certification de ces carburants. Ne serait-il pas, par exemple, envisageable d’appliquer une certification évolutive adaptée à l’avancement des technologies ?

 Pour plus d’informations :

 http://www.euractiv.com/fr/transport/accord-durabilite-biocarburants/article-175016

 
Contact    Espace privé    Copyright © 2008 RONGEAD    Dessiné par Manoël Verdiel   Réalisé avec SPIP par Alain Le Floch